La Chine est-elle le bon marché pour votre startup?

La Chine est-elle le bon marché pour votre startup?

Dans le cadre de la crise Covid-19, de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, de Huawei, la Chine a été sous le feu des projecteurs des événements internationaux ces derniers temps. Le monde découvre (ou redécouvre) ce grand pays et ses rôles dans l’économie mondiale. Ci-dessous, après une rapide rétrospective, avançons en détail sur les opportunités ainsi que les défis.

L’usine du monde et l’immense marché intérieur

Nommée « l’usine du monde » dans les années 80, la Chine a connu depuis une croissance exponentielle et est devenue la deuxième économie mondiale en 2010. Nous nous souvenons encore de son exceptionnel PIB qui a connu une croissance à deux chiffres (jusqu’en 2010), puis qui est redescendu progressivement à 6,1 % (en 2019), pour atteindre 14,4 billions de dollars US, soit environ 10 000 dollars US par habitant.

Dans les années 80, le gouvernement chinois a lancé la réforme de l’économie et a ouvert le pays aux entreprises étrangères. L’énorme capacité de production, l’abondante main-d’œuvre à un coût compétitif, l’infrastructure de transport routier/ferroviaire inégalée et les services logistiques en constante amélioration, ont attiré de nombreuses multinationales des pays occidentaux à transférer leur production en Chine au fil du temps, stimulant par la même occasion sa réserve de devises étrangères.

Alors que l’économie prospère grâce aux exportations, la consommation du marché intérieur chinois a également connu une croissance rapide, notamment grâce au développement des infrastructures et à l’accélération de la demande intérieure des classes moyennes et supérieures émergentes. Cette dernière est estimée actuellement à 400 millions de personnes, soit 140 millions de ménages, sur une population totale de 1,4 milliard de personnes (1). Ces consommateurs, notamment ceux nés dans les années 90, sont désireux de posséder des produits de qualité, voire de luxe, et de bénéficier de nouveaux services. Cet énorme potentiel de marché et sa base de consommateurs en pleine croissance ont attiré de nombreuses entreprises étrangères en Chine, afin de pénétrer ce marché compétitif et potentiellement lucratif, souvent plus grand que celui de leur pays d’origine.

À titre d’exemples, une étude a montré qu’en avril 2017, 728 millions d’iPhones étaient utilisés dans le monde. À cette époque, la Chine était le premier marché avec 228 millions d’iPhones, suivie par le marché d’origine d’Apple aux États-Unis avec 120 millions seulement. La plupart des iPhones, sinon tous, étaient alors fabriqués par les usines Foxconn en Chine (2). Cependant, la situation a changé depuis 2018. Un autre exemple intéressant est l’automobile, en 2019, le monde a vendu environ 90 millions de voitures, dont la Chine s’est taillé la part du lion avec 25,7 millions, suivie par 18,3 millions en Europe et 17,6 millions aux États-Unis. Tous les grands constructeurs automobiles tels que GM, Toyota, BMW, VW, PSA etc. sont tous présents en Chine. (3)

La Chine, le prochain marché pour les startups

Maintenant, certains peuvent se demander si, en tant que start-up, mon entreprise a encore une chance en Chine ?

La réponse est OUI, mais seulement si votre entreprise remplit certaines conditions.

Différenciation

Tout d’abord, assurez-vous que votre/vos produit(s) et/ou service(s) présente(nt) de réels intérêts pour le marché chinois. Que ce soit en B2B ou en B2C, ils doivent apporter de l’innovation, de fortes valeurs ajoutées (technologie, fonctionnalité, modèle économique, etc.) pour se différencier des solutions existantes.

Aujourd’hui, outre le fait d’être « l’usine du monde », la Chine est également très compétitive dans de nombreux domaines techniques

domaines techniques : Intelligence artificielle (IA), e-commerce, banque en ligne, internet mobile, 5G. Concernant la 5G, fin avril 2020, la Chine a annoncé avoir déployé près de 200 000 stations de base 5G, avec 50 millions d’abonnés. A l’inverse, la plupart des pays du monde sont encore en 4G et réfléchissent à la manière de passer à la 5G, et notamment avec ou sans la technologie Huawei.

Adéquation au marché local

Ensuite, comme pour tout marché, vous devez vous assurer que votre ou vos produits et/ou services peuvent s’adapter au marché local et aux attentes des consommateurs chinois, en tenant compte des habitudes de consommation, des aspects sociaux, culturels et même politiques. Par exemple, certaines plateformes telles que Google (donc Google Maps), YouTube, Tweeters ne sont pas accessibles depuis la Chine. Par conséquent, si vous avez développé une application utilisant l’une d’entre elles, vous devrez la retravailler et trouver une alternative pour le marché chinois.

Partenariat

En outre, si vous devez trouver des partenaires locaux pour industrialiser le concept et/ou passer à la production de masse, alors vous devrez faire attention à bien les sélectionner. Vous pouvez essayer de trouver par votre réseau personnel (limité par définition), ou utiliser les moteurs de recherche traditionnels comme Google, Bing ou même une plateforme spéciale comme Alibaba. Dans le contexte, vous récupérerez une liste, pouvant être de longueurs variables, et plus ou moins pertinente. Quoi qu’il en soit, vous devrez consacrer beaucoup de temps à évaluer toutes ces entreprises par vous-même. En revanche, certains nouveaux outils visent à simplifier ces investigations. A titre d’exemple, la plateforme Must, avec son moteur alimenté par l’IA et bientôt disponible, aidera ses utilisateurs à accélérer cette recherche, à identifier et à mettre en relation les partenaires potentiels dans l’éco-système de leurs entreprises. Notez que Must propose également des expositions virtuelles (VE) pour créer une opportunité supplémentaire d’aider toutes les parties prenantes d’un écosystème à se rencontrer, par exemple sa VE IoT trends in 2020 dédiée au domaine de l’IoT en juillet 2020 (4).

Il s’agit d’une étape clé, surtout lorsque vous devez identifier les bons partenaires de votre écosystème dans un pays étranger comme la Chine.

Protection de la propriété intellectuelle

Dernier point et non des moindres, vous devrez bien protéger votre propriété intellectuelle (PI), en général et en particulier en Chine. Par exemple, si votre produit intègre un savoir-faire particulier, veuillez trouver un moyen de le protéger, par exemple par un logiciel (par exemple, le cryptage) ou un matériel (par exemple, un ASIC), afin de décourager la rétro-ingénierie et de réduire le risque de copie. Gardons à l’esprit que la Chine est « l’usine du monde » où Internet est utilisé de manière intensive. Toute innovation peut être connue du jour au lendemain et une réplique en quelques jours, selon la complexité du produit et son degré de protection. De plus, une copie bon marché de votre produit nuira également à votre image et compromettra votre développement futur sur ce marché. Malheureusement, par expérience, ce risque est réel et ne doit pas être sous-estimé, surtout si votre produit est tendance et gagne rapidement en popularité. Soyez prêt et anticipez également ce fait. Vous devez identifier des partenaires fiables ayant une solide expérience et une expertise dans la pratique des affaires en Chine pour vous accompagner dans votre projet.

Opportunité des initiatives économiques du gouvernement

Le gouvernement chinois est très proactif dans la réorientation et la dynamisation de l’économie chinoise pour répondre aux nouveaux défis du monde. Les entreprises peuvent monter à bord de ces nouveaux trains économiques pour développer leurs affaires. Pour ne citer que 3 initiatives économiques majeures lancées par le gouvernement chinois ces dernières années, « Belt & Road » (2013), « Made In China 2025 » (2015) et Great Bay Area (2017) (5). Ces programmes ont ouvert la porte à une coopération économique étendue avec de nombreux autres pays, et souvent avec un ensemble complet de mesures d’aide. Le gouvernement chinois encourage les entreprises étrangères à investir et à créer leurs filiales en Chine, en particulier les entreprises de haute technologie et les startups.

En un mot, la Chine est un énorme marché. Qu’elles soient grandes ou petites, les entreprises proposant des produits et/ou services pertinents, capables de se différencier fortement, y trouveront d’énormes opportunités. Comme d’habitude, l’opportunité et le risque sont les deux faces d’une même pièce. De nombreux défis existent et des précautions doivent être prises pour réussir sur ce marché.